Clownwise

Un film de Viktor Taus, 2013
-

Genre: Un drame sur une comédie

Langues: Tchèque / Français

Sous-titres: Anglais / Français

Format: 1:1.85

Son: 5.1

Durée:  115 min

Pays: République Tchèque, Luxembourg, Finlande, Slovaquie

Année: 2013

 

Facebook

Disponible en VOD

Commander le DVD

SYNOPSIS

-

Suite à une dispute déchirante jamais pardonnée, un ancien trio de clowns célèbres, Oskar, Max et Viktor, payent maintenant le prix de trente années de vie séparé, éreintante et hors scène. Leur irrésistible sens de l’humour est menacé et ils sont sur le point de tout risquer pour savoir s’il est encore possible pour eux de monter un dernier spectacle. Ils se réunissent une fois de plus, pour faire face à leur plus grand défi: se pardonner les uns les autres.

CREDITS

-

Réalisateur : Viktor Taus.
Chef opérateur: Milan Chadima
Décors : Jan Kadlec, David Voborsky, Kaisa Mäkinen, François Dickes
Costumes: Katerina Polanská, Iva Rezácová
Montage : Alois Fisárek
Musique : Petr Ostrouchov

 

Interprètes :

 

Oskar : Didier Flamand
Sylva : Kati Outinen
Fabienne : Julie Ferrier
Viktor : Jiri Labus
Max : Oldrich Kaiser
Marketa : Eva Jenickova

 

Produit par Fog’n’Desire (CZ), Tarantula Luxembourg, Sokol Kollar (SK), Kinosto Oy (FI).

 

Ventes internationales : Latido Films

GALERIE

-
Un ancien trio de clowns célèbres: Oskar, Max et Viktor - ©Tarantula
- ©Tarantula
- ©Tarantula
Kati Outinen joue Sylva - ©Tarantula
- ©Tarantula

FESTIVALS

-
Festival International du film de Santa Barbara 2014

Meilleur second rôle masculin pour Jiří Lábus aux Lions Tchèques 2014 et 8 nominations, dont celles du Meilleur Film, Meilleur scénario, Meilleur acteur (Oldřich Kaiser) et Meilleur second rôle féminin (Kati Outinen)

RÉALISATEUR

-

Bercé par la pellicule et les VHS, Viktor Taus a grandi avec l’espoir de créer des films à la fois artistiquement convaincants et populaire. Son court-métrage documentaire « Eleanor Rigby from the Lesser Quarter » a été sélectionné au Bronze Knight Moscow IFF en 1996 et a reçu le 1er prix au Madrid International Film Festival. Alors qu’il était encore étudiant de la FAMU, l’école de cinéma de Prague, Viktor Taus réalise son premier long métrage « Kanarek », acclamé par la critique. Puis, il devient l’un des réalisateurs de publicités le plus demandé de son pays, il réalise alors plus de 70 annonces pour des clients prestigieux tels que Renault, Vodafone, GE Money Bank et Nestlé, entre autres.

En 2007, il co-fonde la société de production Fog’n’Desire Films avec son partenaire Michal Kollar, et produit des films réalisés par des cinéastes qu’il admire. Il fut choisi pour représenter la République Tchèque au « Producer on the Move » à Cannes en 2013. En 2010, son deuxième long métrage, le drame « The Great Thaw », atteint 650 000 entrées en République Tchèque et devient le deuxième meilleur démarrage en salle dès le premier week-end d’exploitation. « Clownwise », son troisième long-métrage, a été sélectionné au Festival International de Santa Barbara. Il a obtenu le prix du Meilleur second rôle masculin pour Jiří Lábus à la 21ème cérémonie des prix pour les films et les téléfilms tchèques (les Lions Tchèques) sur 8 nominations, dont celles du Meilleur Film, Meilleur scénario, Meilleur acteur (Oldřich Kaiser) et Meilleur second rôle féminin (Kati Outinen).

VIDEO

-

REVUE DE PRESSE

-

« le film est particulièrement réussi. Pour ses acteurs d’abord, dont seuls Didier Flamand et Kati Outinen sont connus chez nous, alors que les acteurs tchèques sont tout aussi convaincants. (…) Un film profondément humain qui fait revivre le cinéma tchèque que l’on avait un peu oublié ces dernières années. Et tant mieux si le Luxembourg a pu contribuer à l’existence d’un film aussi touchant. Trois étoiles méritées! »

Ciné programme / La Revue

 

« Mieux vaut en rire! – Traîtrise, solitude et mort… Tout cela arrive aussi à des clowns. Clownwise, le dernier film coproduit par la boîte de production luxembourgeoise Tarantula, confronte un trio de clowns aux choses sérieuses. »

Diego Velazquez / Le Quotidien

 

« L’intérêt de Clownwise se porte sur l’éclairage des trois personnages principaux. En découle un monde tout en douceur, mélancolie et d’une grande humanité »

Thierry Hick / Wort