L’Audition

Un film de Ina Weisse, 2019
-

Genre: Drame

Langues: Français et Allemand

Sous-titres: Français

Format: 1,85

Son: 5.1

Durée: 99 min

Pays: France, Allemagne

Année: 2019

SYNOPSIS

-

Anna Bronsky est professeure de violon au Conservatoire. Contre l’avis de ses collègues, elle impose l’admission d’un élève, en qui elle voit un grand talent. Avec beaucoup d’implication, elle prépare Alexander à l’examen de fin d’année et néglige de ce fait son jeune fils Jonas, lui aussi élève violoniste et passionné de hockey sur glace. Elle s’éloigne de plus en plus de son mari, si aimant à son égard, le luthier français Philippe Bronsky.

À l’approche de l’audition, Anna pousse Alexander vers des performances de plus en plus exceptionnelles. Le jour décisif, un accident se produit, lourd de conséquences…

CREDITS

-

Scénario : Daphne Charizani, Ina Weisse

Réalisation : Ina Weisse

Image: Judith Kaufmann

Montage: Hansjorg Weissbrich

Décors: Susanne Hopf

Costume: Petra Kray

 

Interprètes: Nina Hoss, Simon Abkarian, Jens Albinus, Ilja Monti, Serafin Mishiev

 

Produit par Lupa Film et Ideale Audience.

 

Ventes internationales : Les Films du Losange

FESTIVALS

-
TIFF 2019 - Toronto International Film Festival

San Sebastian International Film Festival
Prix d'interprétation féminine

RÉALISATEUR

-

Ina Weisse est née à Berlin en 1968. Après des études d’arts dramatiques à l’école Otto Falckenberg de Munich, elle se produit fréquemment au théâtre et connaît le succès à la télévision. Grâce au petit écran, elle se voit récompensée du Prix Adolf Grimme de la meilleure actrice en 2012 et 2016. Au cinéma, on a pu la voir notamment dans Snowland (Schneeland, 2001) de Hans W. Geissendörfer, Rien que des fantômes (Nichts als Gespenster, 2006) de Martin Gypkens, Adieu Paris (2013) de Franziska Buch et L’oeuvre sans auteur (Werke ohne Autor, 2018) de Florian Henckel von Donnersmarck.

Au début des années 2000, Ina Weisse poursuit des études de mise en scène à l’université de Hambourg et entame une carrière de cinéaste, en parallèle à son parcours de comédienne. Son premier long métrage, L’Architecte (Der Architekt, 2008), obtient le Prix Max Ophüls du meilleur scénario. Au moment de préparer L’Audition, son deuxième long métrage, Ina Weisse s’est inspirée, avec sa co-scénariste Daphné Charizani, de leur expérience commune de violoniste et de violoncelliste au sein d’un orchestre.

REVUE DE PRESSE

-

« Nina Hoss, magistrale »

Première

 

« Un beau film, empathique et exigeant »

Toute la culture