Valérie Bournonville

-

BIO

-

En 1990, après deux ans de Conservatoire en Art dramatique à Liège, Valérie décide de se tourner vers la communication. En 2002, après un petit passage dans la vente de disques, elle est engagée par Tarantula comme assistante de production. D’abord très polyvalente vu l’équipe réduite (Joseph Rouschop et elle) elle se spécifie dans le suivi des productions et des dossiers de soumissions puis dans la production avec Joseph Rouschop. Depuis 2011, elle a participé, entre autres, à la production de “L’Hiver dernier” de John Shank (Venise 2011), “Mobile Home” de François Pirot (Locarno 2012) et dernièrement “Tous les chats sont gris” de Savina Dellicour (Santa Barbara 2015) et “Ni le ciel ni la terre” de Clément Cogitore (Semaine de la Critique Cannes 2015).