For a happy life

Un film de Dimitri Linder , 2016
-

Genre: Drame

Langues: Français & Ourdou

Sous-titres: Français

Format: xxx

Son: xxx

Durée: xxx

Pays: Belgique, Luxembourg, France

Année: 2016

SYNOPSIS

-

Sarah, 17 ans, d’origine algérienne, habite seule avec son père, Karim. Depuis plusieurs mois, elle vit une histoire d’amour secrète avec le frère de sa meilleure amie, Mashir, 22 ans, d’origine pakistanaise. L’oncle de Mashir vient s’installer dans le quartier avec sa femme et sa fille Noor, qu’il rêve de marier. Il voit alors en Mashir le gendre idéal. Malgré l’amour qu’il porte à Sarah, Mashir ne parvient pas à s’opposer ouvertement à son oncle et à prendre le risque de décevoir sa famille. L’étau se resserre sur leur relation et le destin de Mashir semble se sceller. Alors, Sarah, dans un ultime élan pour sauver son couple, va briser les tabous et rompre violemment l’apparent équilibre de ceux qui l’entourent.

CREDITS

-

Réalisateur: Dimitri Linder

Scénario: Dimitri Linder et Salima Glamine

Production: Tarantula (Luxembourg & Belgique), PS.Productions

RÉALISATEUR

-

Dimitri Linder est né à Liège où il a fait toute sa scolarité et ses études d’art dramatique, d’où il sort diplômé du conservatoire de Liège avec le 1er prix. Il intègre alors la compagnie de Thierry Salmon dans des spectacles comme Des passions, L’Assalto al cielo ou Themiscyre qui se joueront en Belgique, en Italie et en France. Il participe parallèlement comme régisseur général à des fictions télévisées et des directs dans des émissions tel que Jour de guerre, Double 7 et Au nom de la loi.

 

Il se tourne ensuite vers le cinéma comme régisseur adjoint, régisseur général puis assistant réalisateurs sur plus de 30 long-métrages de 1995 à 2015 avec des réalisateurs aussi différents et complémentaires que Luc et Jean-Pierre Dardenne, Catherine Corsini, Dominique Deruddere, Yann Samuel, Benoît Mariage, Costa Gavras, Stéfan Liberski, Merzak Allouache, Joachim Lafosse, Bruno Deville ou encore Bouli Lanners. Il anime de nombreux stages d’acteurs adultes et adolescents tout au long de sa carrière tant à Liège qu’à Bruxelles, et est formateur et consultant au métier d’assistant dans des structures tel que l’INSAS ou l’IAD.

 

Dimitri Linder se voit confier en 2011, en collaboration avec Emilie Dequenne, la direction d’acteur des enfants du film de Joachim Lafosse, A perdre la raison. Puis, il réalise un premier court-métrage en 2012 Après 3 minutes et un deuxième en 2015 La lettre, réalisé en deux jours dans un cadre scolaire sur base d’un scénario écrit et joué par les élèves. Aujourd’hui, il réalise son premier long-métrage « For a Happy life » co-écrit avec Salima Glamine